Apprendre à Dire Non : Un Acte d'Amour envers Soi et les Autres

La vie est pleine de défis et de choix, et parmi eux, l'un des plus complexes peut être celui de dire "non". Que ce soit à nos enfants, à nos collègues, à nos amis ou à nous-mêmes, cette petite syllabe peut être chargée d'émotions et de dilemmes. Vous n'êtes pas seul dans ce sentiment. De nombreuses personnes, nous y compris, ont connu cette difficulté à un moment ou à un autre. Mais pourquoi est-il si difficile de dire non ? Et comment pouvons-nous apprendre à le faire sans compromettre nos relations ni notre propre bien-être ?

 

Pourquoi est-ce difficile de dire non ?

Nous allons vous présenter quelques raisons qui poussent la plupart d’entre nous à ne pas dire «non» même quand il le faut vraiment.

L'influence de l'éducation et des expériences

L'une des raisons principales pour lesquelles il est difficile de dire non découle de nos expériences passées et de l'éducation que nous avons reçue. Dans notre société, on nous apprend souvent à être aimables, serviables et à ne pas décevoir les autres. De plus, si dans notre enfance nous avons été encouragés à obéir aux adultes sans poser de questions, cela peut créer une dynamique où dire non est perçu comme impoli ou désobéissant.

La peur du rejet et de la désapprobation

La peur du rejet et de la désapprobation joue également un rôle majeur. Nous voulons être acceptés et aimés, et le simple fait de dire non peut susciter la crainte d'être mal perçus ou rejetés. Cette peur peut souvent nous pousser à dire oui, même lorsque nous préférerions dire non.

L'estime de soi et la confiance en soi

Notre estime de soi et notre confiance en nous jouent un rôle crucial dans notre capacité à dire non. Si nous manquons de confiance en nous, nous pourrions craindre que dire non ne soit perçu comme une preuve de notre incompétence ou de notre manque d'engagement. En outre, dire non peut être perçu comme une déclaration de nos propres limites, ce qui peut être difficile si nous ne nous valorisons pas suffisamment.

La culpabilité et l'obligation

La culpabilité est une émotion puissante qui peut nous amener à agir contre notre volonté. Lorsque nous disons non, nous pouvons ressentir la culpabilité de ne pas satisfaire les attentes des autres. Cette culpabilité peut être exacerbée si nous avons des croyances profondes sur notre devoir d'aider et de satisfaire les besoins des autres.

 

Apprendre à dire non : un pas vers l'affirmation de soi

Apprendre à dire non ne signifie pas devenir égoïste ou intransigeant. C'est plutôt un moyen de renforcer notre estime de nous-mêmes et de prendre soin de nos propres besoins. Lorsque nous disons non, nous affirmons nos limites et nos préférences, ce qui est essentiel pour cultiver une estime de soi solide.

 

Au fil des années, il est possible que vous ayez développé une habitude de dire "oui" à tout, peut-être dans le but de ne pas décevoir ou de préserver l'harmonie. Cependant, cette habitude peut souvent mener à un épuisement physique et émotionnel. Apprendre à dire "non" ne signifie pas que vous vous fermez au monde, mais plutôt que vous prenez soin de vous-même, de vos besoins et de votre bien-être.

1. Cultiver la Confiance en Soi

Savoir dire "non" repose sur une base solide de confiance en soi. En apprenant à fixer des limites et à honorer vos propres besoins, vous renforcez votre estime personnelle. En cultivant cette confiance, vous serez mieux équipé pour prendre des décisions qui reflètent vos valeurs et vos priorités, que ce soit dans votre rôle de parent, au travail ou dans vos relations personnelles.

2. Préserver son Bien-être Émotionnel

Dire "non" vous permet de préserver votre bien-être émotionnel. En évitant de surcharger votre emploi du temps avec des engagements non désirés, vous créez de l'espace pour vous reposer, pour vos loisirs et pour des moments de qualité avec vos proches. Cela vous aide également à réduire le stress et l'anxiété liés à l'obligation de dire "oui" à des choses qui ne vous conviennent pas.

3. Cultiver des Relations Authentiques

Apprendre à dire "non" de manière respectueuse et bienveillante renforce vos relations. Lorsque vous êtes transparent quant à vos limites et à vos disponibilités, les autres apprennent à vous connaître plus profondément. Cela favorise des relations basées sur l'authenticité et le respect mutuel, car les gens comprennent que vous agissez en fonction de vos besoins et non par caprice.

 

Conseils pour Dire Non sans Blesser

1. Prenez le Temps de Réfléchir

Avant de répondre à une demande, prenez un moment pour réfléchir. Demandez-vous si vous avez la capacité et l'envie de répondre favorablement. Prendre ce temps vous permettra de prendre des décisions plus alignées avec vos besoins.

2. Soyez Honnête et Direct

Lorsque vous décidez de dire "non", soyez honnête et direct dans votre réponse. Vous n'avez pas besoin de vous justifier excessivement. Une réponse simple et claire suffit : "Je suis désolé(e), mais je ne pourrais pas cette fois-ci."

3. Exprimez votre Appréciation

Même si vous ne pouvez pas répondre favorablement à la demande, exprimez votre gratitude envers la personne pour avoir pensé à vous. Cela montre que vous appréciez sa considération, même si vous ne pouvez pas y répondre positivement.

4. Proposez une Alternative si Possible

Si vous souhaitez aider mais le timing ne vous convient pas, proposez une alternative. Cela montre que vous êtes disposé(e) à contribuer, mais que vous avez besoin d'un arrangement différent.

5. Utilisez la Technique du "Disque Rayé"

Si la personne insiste, utilisez la technique du "disque rayé". Répétez calmement et fermement votre réponse sans vous laisser influencer par l'insistance de l'autre.

 

En fin de compte, apprendre à dire "non" est un cadeau que vous vous faites à vous-même et aux autres. C'est un moyen de vivre en accord avec vos valeurs, de préserver votre bien-être et de cultiver des relations authentiques. Se libérer de la culpabilité et cultiver la confiance en soi sont des étapes importantes dans ce processus. Alors, chers parents, rappelez-vous que dire "non" est un acte d'amour envers vous-même et ceux qui vous entourent.

 

Prenez le temps de vous écouter, de reconnaître vos besoins et d'agir en conséquence. Apprendre à dire "non" vous aidera à trouver un équilibre entre vos engagements et votre bien-être, ce qui aura un impact positif sur votre vie et sur vos relations.

Dilemme Amical : Opter pour l'Amitié Sincère ou la Copine Idéale ?

Une célèbre citation attribuée à Miguel de Cervantès déclare “dis moi qui tu fréquentes, et je te dirai qui tu es.” Cette pensée profonde nous permet de comprendre à quel point les fréquentations, et plus particulièrement les amitiés peuvent impacter nos propres vies. 

La conception de l’amitié varie très souvent d’une personne à une autre. Certaines personnes préfèrent s’entourer de personnes véridiques et sincères tandis que d’autres préfèrent des amies qui les caressent dans le sens du poil. 

Dans quel type de relation amicale êtes-vous engagé ? Cette relation est-elle bénéfique ou nocive pour vous ? Comment choisir ses relations amicales ? Telles sont des questions auxquelles nous essayerons d’apporter des éléments de réponse dans cet article. Let’s go !

Relations amicales : déceler le bon grain de l’ivraie

En amour comme en amitié, il existe des personnes dignes de confiance, et d’autres qui ne le sont pas. La déception est devenue monnaie courante dans les relations amicales et cela s’aggrave avec le temps. 

Il est tout d’abord important de noter qu’une bonne relation amicale a besoin de 2 personnes qui partagent les mêmes valeurs et qui ont de multiples points communs. Deux personnes ne peuvent efficacement cheminer ensemble si elles ne sont pas en accord, si elles ne partagent pas les mêmes idéaux sur des points clé. 

La vraie amitié, tout comme le vrai amour, se vit dans les bons et dans les mauvais moments. En d’autres termes, c’est pour le meilleur et pour le pire. Votre amie ou mieux encore votre pseudo amie est uniquement présente dans les bons moments ? C’est un signe qu’il ne s’agit pas d’une véritable amitié. En amitié, les joies et les peines doivent se partager mutuellement pour un meilleur équilibre.

Une amie, une vraie, est une personne à qui l’on peut tout dire sans crainte d’être jugée ou condamnée. En général, c’est la première personne à qui l’on souhaite parler lorsqu’on veut partager ses émotions (tristesse, joie, déception, colère, etc.). Tout le monde a en réalité besoin d’une telle personne dans sa vie. 

Il apparaît donc clair que toutes les personnes qui se proclament être vos amies ne le sont pas toujours. C’est à vous de discerner quelles sont les véritables amitiés, et celles qui n’ont aucun avenir. S’il est vrai que nous avons tous besoin d’être entouré de vraies amies, il est aussi vrai que la responsabilité de faire les bons choix nous incombe. 

Les choix amicaux : nos conseils

Aucune personne n’a jamais eu le choix sur la famille à laquelle elle allait appartenir. Par contre, sur le plan amical, chaque personne a la responsabilité de décider avec qui elle va se lier d’amitié. Presqu’autant que le choix d’un partenaire de vie, le choix d’un ami doit être fait avec une grande considération. C’est pour cela que nous allons vous proposer quelques critères que vous pouvez prendre en compte dans vos choix amicaux.

La compatibilité

La compatibilité ici fait référence au fait de choisir des amies avec qui vous avez des centres d’intérêt communs et avec qui vous partagez les mêmes valeurs. Par exemple, si vous êtes une amoureuse de l’art ou des sciences, votre amie doit pouvoir se sentir également à l’aise dans cet univers. 

Sinon, comment ferez-vous lorsque vous aurez envie de visiter un musée lorsque votre amie désire aller au bord de la mer ? Une amie est une personne avec qui on a envie de tout faire, ou presque. Si les centres d’intérêt ne sont pas partagés, une personne sera moins épanouie que l’autre, et cela affectera la relation d’une manière ou d’une autre. 

L’honnêteté et la sincérité

Nous le disions un peu plus haut, dans une vraie relation amicale, l’on doit pouvoir s’exprimer de manière libre à l’autre sans crainte d’être jugé. 

Vous commettez sans doute des erreurs dans votre vie, et vous en commettrez encore. C’est pour cela que vous avez besoin d'une amie qui sera à même d’attirer votre attention sur vos erreurs afin de vous aider à vous améliorer. 

L’hypocrisie et la mesquinerie sont des poisons dans les relations amicales. Une amie qui vous dit ce que vous voulez entendre, et non ce qui doit être dit, n'est pas digne d’être votre amie. La vérité fait parfois très mal, mais il est préférable de la connaître.

L’attention

Dans toute relation amicale qui se veut durable, l’attention est non négociable. Jetez un coup d'œil dans votre entourage et essayez de détecter les personnes qui se soucient réellement de vous. 

Combien de personnes vous rendent visite lorsque vous êtes triste ? Lorsque vous êtes malade ? Une vraie amie ne trouvera pas d’excuses à vous donner lorsque vous avez besoin d’elle que ce soit dans des bons ou dans des mauvais moments. 

Par ailleurs, l’attention rime également avec la disponibilité. Une amie, une vraie, est une personne capable de modifier son programme pour vous. C’est une personne qui cherche à vous faire plaisir lorsque tout le monde s’en fiche royalement.

La discrétion

C’est un paramètre essentiel à prendre en compte lorsque vous choisissez vos amies. En amitié, plusieurs personnes se partagent des secrets qu’ils ne partageraient même pas avec leur conjoint. Cela se fait sur la base de la confiance mutuelle. 

Alors, avant de choisir vos amies, rassurez-vous que ce sont des personnes suffisamment matures, discrètes et capables de garder des secrets. De nombreuses personnes ont été brisées parce qu’elles ont été trahies par leurs amies. Prenez du temps pour évaluer la fiabilité de la personne que vous voulez avoir comme amie.

En Bonus…..comment attirer de bonnes amies ?

La meilleure manière d’attirer de bonnes amies vers vous, c’est de devenir cette amie que vous voulez avoir. De manière plus simple, il s’agit d'incarner les valeurs que vous souhaitez retrouver chez vos amies. 

N’essayez surtout pas de devenir quelqu’un d’autre. Soyez vous-même et laissez venir à vous les personnes qui sont comme vous. Comme dit le proverbe “l’amitié n’est pas l’amer à boire, mais la mer à voir”. Alors, si vous voulez réellement être entouré de vraies amies, vous devez y mettre du vôtre.

Libérer son fardeau parental : Comment déléguer sans culpabiliser

Avez-vous du mal à laisser vos enfants chez votre sœur, votre mère ou même avec leur père ? Etes-vous un parent super protecteur qui veut tout faire par lui-même ? Nous comprenons que c’est rassurant pour vous de vouloir tout faire, mais nous savons également à quel point, c’est super fatiguant. Être un bon parent ne vous oblige pas à faire tout seul. Vous pouvez apprendre à déléguer pour avoir plus de temps libre et d’énergie pour passer de bons moments avec vos enfants.

 

Délégation de tâches : qu’est-ce que c’est ?

Vous devez savoir que le monde est en perpétuelle mutation. On trouve de moins en moins des femmes au foyer qui s’occupent exclusivement de la maison et des enfants. La conjoncture économique oblige les femmes à s’impliquer davantage sur le plan financier dans les charges de la maison. Sauf que cela a également des répercussions sur la gestion des tâches qui autrefois étaient dévolues exclusivement aux femmes. 

Il y a de cela plusieurs années, lorsqu’on mentionnait les tâches ménagères, ou encore le baby-sitting, cela était considéré comme le devoir des femmes. L’homme par contre avait la responsabilité de subvenir aux besoins du foyer (sur le plan financier, matériel, etc.). Par contre de nos jours, très peu de femmes portent le qualificatif de “femme au foyer.” Elles sont de plus en plus actives dans le monde professionnel, autant que les hommes. 

Cette situation n’est pas sans conséquence. En effet, avec leur statut professionnel, de nombreuses femmes ont du mal à continuer avec les tâches ménagères comme elles le faisaient auparavant. Elles ont un emploi de temps plus chargé et des responsabilités plus grandes. Chacune de ces responsabilités étant importante, il apparaît donc nécessaire de bien s’organiser afin de faire une délégation de tâches. La délégation signifie simplement que vous pouvez confier quelques-unes de vos tâches à d’autres personnes. 

En général, cela concerne beaucoup plus les responsabilités familiales, notamment les tâches ménagères, l’entretien des enfants, etc. Déléguer des tâches ne fait pas de vous une personne inconsciente, ou encore paresseuse, et nous allons vous dire pourquoi. 

 

Pourquoi est-il nécessaire de déléguer des tâches ?

Comment vous sentez-vous le soir après votre journée de travail ? Probablement exténué, à la fois sur le plan physique et moral. En effet, quelle que soit l’activité dans laquelle vous exercez, votre cerveau travaille en permanence. Malheureusement, le cerveau n’est pas une machine, donc il s’épuise également. Déléguer est essentiel pour votre bien-être et voici pourquoi.

Éviter le stress et l’anxiété

Lorsque vous terminez votre journée de travail, vous avez besoin d’un moment de repos, et non d’enchaîner avec des tâches ménagères ou autres tâches. Sinon, très vite, vous courrez le risque de sombrer dans le stress et l’anxiété. 

Vous essayerez de trop bien faire, et vous pourrez même y arriver pendant quelques semaines, ou pendant quelques mois. Sauf qu’un jour, vous atteindrez votre point de rupture, et vous ne pourrez plus le supporter. 

Ce jour-là, vous aurez l’impression de ne pas être à la hauteur, à la fois au travail et à la maison. Progressivement, le manque de confiance s’installera, bienvenue le stress, la dépression et tout ce qui tourne autour.

Gagner en temps

À moins que vous n’ayez le don d’ubiquité, il vous est impossible d’être à la fois à la maison et au travail. Par conséquent, vous ne pourrez pas tout faire en même temps. En déléguant certaines de vos responsabilités, vous vous déchargez d’un poids, mais surtout vous gagnez en temps. Le temps que vous aurez pris pour changer les couches de votre bébé, vous pourrez l’exploiter pour vous concentrer sur des choses plus difficiles, des choses que seule vous pourrez faire.

De cette manière, non seulement vous gagnez en temps, mais vous évitez aussi le stress dont nous parlions précédemment. Pour aller un peu plus loin, vous pouvez exploiter ce temps pour vous faire plaisir, vous relaxer de temps à autre afin de lâcher la pression accumulée pendant la journée. 

Si vous êtes arrivé à ce niveau de lecture, cela signifie que vous avez compris qu’il est plus qu’urgent d’apprendre à déléguer les tâches. Et nous allons vous dire comment faire.

 

Comment s’y prendre pour déléguer des tâches ?

La première chose que vous devez faire, c’est d’arrêter de vous culpabiliser. Sachez que le fait de déléguer vos tâches est tout à fait normal, et cela n’a rien de méchant ou d’inconscient. Les astuces suivantes vous aideront à mieux vous organiser.

Commencer petit-à-petit

Vous n’allez pas vous lever un matin, et tout confier aux autres, non ! Allez-y doucement, en confiant d’abord les choses les moins importantes. Vous pourrez alors voir comment ça avance, avant d’envisager un détachement plus important. 

Par ailleurs, il faut noter que la délégation de tâches ne signifie pas l’abandon. Vous pourrez continuer à avoir un regard plus ou moins régulier sur les tâches déléguées, mais n’en faites pas une fixation. 

Responsabiliser vos enfants dès le bas âge

Il est triste de remarquer que certains parents ne reçoivent pas l’aide de leurs enfants, y compris ceux en âge de le faire. Si vos enfants apprennent à travailler dès le bas âge, il y a des tâches que vous n’aurez plus à faire vous-même, une fois qu’ils seront grands. Ils se chargeront de le faire, sans que vous n’ayez à dire quoi que ce soit. Cela vous permettra de vous focaliser sur des choses plus importantes. 

Bien communiquer sur vos attentes

Lorsque vous déléguez des tâches à une ménagère ou à une baby-sitter par exemple, faites de votre mieux pour dire clairement quelles sont vos attentes. De même, si vous souhaitez recevoir l’aide de votre conjoint, ou de vos enfants, faites-le savoir clairement. 

Personne n’est dans votre tête, personne ne sait ce que vous pensez, personne ne sait ce que vous attendez. Alors, n’hésitez pas à dire de manière explicite ce que vous attendez des uns et des autres. La communication est essentielle dans toute relation humaine, alors faites toujours de votre mieux pour bien communiquer.

 

Rendu au terme de cet article, il apparaît clair que la délégation de tâches est plus que nécessaire, particulièrement pour des personnes dont l’emploi du temps est assez chargé. Apprenez à déléguer certaines de vos responsabilités à votre conjoint, à vos enfants, à vos proches, ou à toute autre personne à même de vous aider. Cela vous libérera de nombreuses tâches qui vous acculent actuellement.

Cultiver la patience au quotidien : Astuces et conseils pour un changement positif

Un célèbre proverbe persan dit : “la patience est un arbre dont la racine est amère, et dont les fruits sont très doux.” Tout le monde aimerait goûter aux fruits de la patience, mais peu de personnes sont prêtes à en payer le prix. Sur le plan sentimental, professionnel, social, nous avons très souvent tendance à vouloir obtenir des résultats immédiats. Malheureusement, dans la vraie vie, cela ne marche pas ainsi. Dans plusieurs cas, vous serez appelé à manifester de la patience si vous voulez obtenir certaines choses. Dans cet article, nous vous parlerons de l’importance de la patience et nous vous donnerons par la suite des conseils pour la développer.

La patience : une vertu rare

Nous vivons dans un monde qui avance à la vitesse grand V. Tout le monde est sous pression, que ce soit sur le plan professionnel, familial, affectif, etc. Cela amène plusieurs personnes à développer de l’impatience lorsqu’elles n’obtiennent pas ce qu’elles souhaitent. Vous verrez par exemple des personnes qui attendent une promotion sur le plan professionnel s’impatienter lorsque cela traîne. 

Quelle attitude avez-vous lorsque vous êtes coincé dans les embouteillages ? Comment réagissez-vous lorsque votre enfant continue de vous tenir tête ? Quelle est votre réaction lorsque, malgré vos remarques, votre conjoint reproduit les mêmes erreurs ? Dans de telles conditions, plusieurs personnes craquent à cause de l’impatience. 

On retrouve de moins en moins de personnes prêtes à persévérer malgré les embûches qu’il peut y avoir sur le chemin. Au contraire, au premier obstacle, on décide d’abandonner, pour passer à autre chose. Êtes-vous, vous aussi, de cette catégorie de personnes ? Si tel est le cas, vous devrez absolument remédier à cela.

La patience est une très belle vertu, qui malheureusement perd de la valeur au fil des années. Elle est pourtant très utile, au vu de l’impact positif qu’elle peut avoir dans la vie d’une personne.

Pourquoi est-il nécessaire de cultiver la patience ?

Lorsqu’on évoque la patience, plusieurs personnes considèrent cela comme un signe de faiblesse. Au contraire, la patience est une caractéristique des personnes fortes. Il n’est pas toujours aisé de garder la tête sur les épaules lorsque les choses ne marchent pas comme nous le souhaitons. Toutefois, il est important de se ressaisir, et de garder patience.

Pour prendre de meilleures décisions

Le manque de patience entraîne généralement des décisions hâtives, qui plus tard sont remises en question. Vous attendez une promotion au travail qui n’arrive pas, et vous décidez sur un coup de tête de démissionner pour aller voir ailleurs. Sauf que, plusieurs mois après, vous avez l’impression d’avoir agi de manière trop émotive, et il est difficile, voire impossible de faire machine arrière. Vous devez apprendre à développer votre patience, afin de prendre des décisions réfléchies. 

Pour des relations saines

Savez-vous que le manque de patience a un impact considérable sur vos relations avec les autres ? Par exemple, lorsque vous avez du mal à être patient envers vos collègues, vos enfants, vos amis, au bout d’un moment, vous commencerez à changer d’attitude. Certaines personnes deviennent agressives, pendant que d’autres se replient sur elles-mêmes. Ce changement d’attitude affectera à coup sûr vos relations avec ces personnes. Vous ne supporterez pas d’être dans la même pièce qu’elles, vous aurez du mal à leur accorder du temps de qualité, etc. Par contre, en développant la patience, vous apprendrez à mieux comprendre les autres et leurs émotions. C’est capital pour des relations saines.

Pour une auto examination  

Avez-vous déjà pris du temps pour essayer de comprendre l’attitude de certaines personnes envers vous ? Vous-êtes vous demandé pourquoi la promotion est accordée aux autres, et pas à vous ? Avant d’abandonner ce projet, avez-vous réellement cherché à savoir pourquoi il n’a pas marché ? En réalité, plusieurs personnes se plaignent parfois, sans s’examiner elles-mêmes. 

Elles sont promptes à accuser les autres, sans jamais faire d’auto-évaluation : ce qui est une grosse erreur. Si vous apprenez un tout petit peu à cultiver la patience, vous prendrez du temps pour vous examiner chaque fois que les choses ne marchent pas bien. De cette manière, vous travaillerez sur vous-même, afin d’obtenir de meilleurs résultats par la suite. 

Si vous êtes enfin conscient qu’il est de votre intérêt de développer la patience, nous allons vous accompagner dans cette démarche à travers quelques astuces.

Cultiver la patience : quelques conseils utiles

Le célèbre homme d'État et philosophe anglais, Francis Bacon déclarait : “Celui qui est à bout de patience perd la possession de son âme.” C’est dire à quel point la patience est essentielle pour tout être humain. Le premier conseil que nous vous donnons pour cultiver la patience, c’est de reconnaître que vous êtes une personne impatiente. Faire dans le déni ne vous avancera pas. Vous vous connaissez mieux que personne, et au vu de tout ce qui a été dit précédemment, vous devez savoir si oui ou non, vous êtes une personne impatiente. Si c’est le cas, admettez-le, car c’est le premier pas vers la solution. À côté de cela, voici d’autres conseils pour vous aider.

Vivez l’instant présent 

Pour cultiver la patience, apprenez à vivre l’instant présent. Il ne sert à rien d’être plongé dans les déboires du passé, ou alors dans l’angoisse de l’avenir. Ce qui compte, c’est l’instant présent. Oui, c’est bien de penser au futur, mais n’en faites pas une fixation. Ne laissez pas non plus les fantômes du passé s’immiscer dans votre présent pour le perturber. 

Concentrez-vous sur ce qui dépend de vous

Quels que soient les efforts et les sacrifices que vous ferez dans la vie, il y aura toujours des choses hors de votre contrôle. Pour ce genre de choses, vous ne pouvez rien y faire. Vous ferez bien de vous focaliser sur ce que vous pouvez contrôler. Des bouchons dans un carrefour pendant que vous allez au boulot, que pouvez-vous bien faire pour les empêcher ? Restez concentré sur ce que vous pouvez faire, par exemple quitter votre domicile plus tôt, et laissez tomber le reste. 

Apprenez à attendre

L’un des moyens de développer sa patience, c’est de se confronter volontairement à des situations qui vous obligeront à attendre. Vous pouvez par exemple aller dans un fast-food bondé, en prenant soin de choisir la file d’attente la plus longue. Pourquoi ne pas aussi arriver à vos RDV avec 30 minutes, une heure d’avance ? Ces petits exercices à l’apparence anodine pourraient vous aider à développer votre patience. Vous apprendrez à attendre dans des circonstances qui ne sont pas très favorables. 

 

La patience est l’une des vertus les plus rares de nos jours, et pourtant, elle est essentielle pour un bon équilibre personnel, et pour de meilleures relations avec vos proches. Développer votre patience ne demande qu’une décision ferme de votre part. À partir des conseils donnés dans cet article, vous pourrez enfin devenir une personne patiente qui voit la vie différemment et s'épanouit.

Cher Parent, vous devez remplir votre réservoir chaque jour

Très souvent, lorsqu’on mentionne le réservoir affectif, de nombreux parents ont tendance à penser que cela ne concerne que les enfants. Pourtant, dans les faits, cela s’applique aussi aux adultes. Eh oui, Cher Parent, vous aussi, vous avez grand besoin de remplir votre propre réservoir affectif chaque jour. Tout comme vos enfants, vous avez aussi des besoins, et ces besoins méritent d’être comblés au quotidien. 

Cet article est très enrichissant, car il parle de réservoir affectif et comment le remplir pour mieux combler vos enfants d’amour et d’attention.

 

C’est quoi le réservoir affectif ?

Le réservoir affectif est un terme employé pour décrire le besoin d’affection, d’amour, d’attention d’une personne. Généralement évoqué en faveur des enfants, le réservoir affectif concerne également les parents. Dans un monde où les parents sont sans cesse sous le poids de grandes responsabilités, sous le poids du stress, il est nécessaire d’avoir un réservoir affectif rempli tous les jours.

Malheureusement, de nombreux parents donnent tout pour leurs enfants, et ne se donnent rien à eux-mêmes en retour. En tant que parent, remplir votre réservoir affectif ne devrait pas être une option, mais une nécessité, voire une priorité. 

Il est tout à fait normal de donner le meilleur de vous pour le bien de vos petits bouts de chou. Mais, pour un meilleur rendement, il est de votre devoir de penser à vous également.

Maintenant que le décor est entièrement planté, nous allons vous dire pourquoi il est nécessaire de remplir votre réservoir en tant que parent.

 

Pourquoi faut-il remplir son réservoir en tant que parent ?

Si on parle de remplir notre réservoir affectif, cela voudrait dire qu’il est à priori vide. Cela est malheureusement le cas de plusieurs parents de nos jours. Après une journée de travail, ils sont exténués à la fois sur le plan physique et moral. 

Les résultats d’un réservoir vide sont les sautes d’humeur, les éclats de voix, la fatigue, …

Voici quelques raisons qui devraient vous amener à toujours remplir votre réservoir, voire même vos réservoirs, car vous n’en avez pas un seul.

Lutter contre le stress et la dépression

Une personne ayant un réservoir affectif vide est enclin au stress, à la dépression avec tous les risques que cela comporte. Lorsque vous rentrez du boulot après avoir subi d’énormes pressions, vous avez besoin de faire le vide dans votre esprit.

Pour cela, il est important d’être comblé d’affection. Ayant été vidé tout au long de la journée de ce que vous aviez comme amour et affection, refaire le plein est un impératif. Sinon, très vite, l'anxiété, le stress et dans des formes plus graves, la dépression s'installent avec leurs lots de conséquences. 

En définitive, personne ne peut mieux prendre soin de vous que vous-même.

Pour le bien-être de vos enfants de vos proches

Lorsque la question leur est posée, certains parents disent se “négliger” au profit de leurs enfants. Ils font le maximum pour remplir le réservoir affectif de leurs enfants en négligeant le leur. Mais vous serez peut-être surpris d’apprendre que le meilleur moyen de remplir le réservoir affectif de vos enfants, c’est de remplir le vôtre d’abord. 

Si vous voulez donner de l’amour, de l’affection à vos enfants, vous devrez en avoir suffisamment en stock. Personne ne peut donner ce qu’il n’a pas ! Si votre réservoir est vide, vous fournirez 2 ou 3 fois plus d’efforts pour combler les attentes de vos enfants. 

orsque votre réservoir est vide, vous pourrez irriter vos enfants, même sans vous en rendre compte. À supposer que vous soyez stressé en permanence comme nous l’évoquions dans le précédent point, comment arriverez-vous à vous concentrer sur les besoins affectifs de vos enfants ? Voilà autant d’éléments qui devraient vous amener à reconsidérer votre perception des choses.

Pour vous aider à changer de paradigmes, et commencer à remplir votre réservoir, nous vous proposons quelques petites astuces très simples.

 

Comment remplir son réservoir au quotidien ?

Si vous êtes rendu à ce niveau de lecture, cela voudrait probablement dire que vous voulez prendre le réel engagement de vous prendre désormais en considération. C’est la première étape, et pas la moindre. Voici les prochaines étapes.

Identifier les éléments dont vous avez besoin pour remplir votre réservoir

Remplir son réservoir devient facile lorsqu’on a clairement identifié les éléments qui permettent de le remplir. Chaque individu est différent, et donc, les besoins diffèrent en fonction de chacun. Essayez d’identifier les éléments qui vous rendent heureux et épanoui. 

Certaines personnes ont par exemple besoin de regarder des films, tandis que d’autres ont besoin de se promener, de discuter avec des personnes de confiance, etc. C’est à vous d’identifier les choses capables de vous combler, et de vous mettre au top. Ne négligez aucun besoin, même ceux qui semblent difficiles à combler. 

Pour identifier ces choses, c’est simple. Il suffit de penser à ce qui vous procure des émotions positives, et vous permet d’être en harmonie avec vous-même. Quels sont les moments de la journée que vous préférez ? Pourquoi ? Voilà quelques questions qui peuvent vous aider à identifier ces petites choses dont vous avez besoin. Vous vous connaissez mieux que personne, c’est donc à vous de faire cet exercice. 

Notons pour terminer que ces éléments qui contribuent à remplir votre réservoir ne sont pas figés. En d’autres termes, il peut arriver que ces éléments changent au fil du temps, et donc, vous devez apprendre à vous écouter tout en étant flexible.

Passer à l’action

Lorsque vous avez identifié les éléments qui permettent de remplir votre réservoir, vous devez faire de votre mieux pour les intégrer dans votre quotidien. Si faire du sport vous permet de remplir votre réservoir, créez du temps de qualité dans votre emploi du temps pour le sport. 

Quel que soit le besoin que vous aurez identifié, il sera de votre responsabilité d’intégrer cela dans votre vie de tous les jours. Bien sûr, il faut prendre en compte les circonstances, mais vous devrez toujours faire de votre mieux pour combler vos besoins. 

Dans certains cas, les actions à effectuer pour remplir votre réservoir sont des besoins ponctuels qui changent avec le temps. Quoi qu’il en soit, vous devez y mettre du vôtre pour combler vos besoins, indépendamment de ce que feront ou non les personnes qui vous entourent. 

 

Pour conclure, nous rappelons que votre bien-être est capital et non négociable. La meilleure manière de prendre soin de vos enfants et de vos proches, c’est de prendre d’abord soin de vous, en faisant le plein de votre réservoir affectif tous les jours.